Développement durable dans les auberges de jeunesse

En 2014, les auberges de jeunesse ont intensifiées leurs efforts dans le domaine du développement durable. Ainsi au niveau des infrastructures l’installation photovoltaïque sur le toit de la nouvelle auberge de jeunesse de Beaufort a commencé la production d’énergie électrique. Ensemble avec les collecteurs thermiques et le chauffage aux copeaux de bois et la méthode de construction à basse énergie le nouveau bâtiment répond aux exigences de durabilité actuelles.

A relever aussi que toutes les auberges de jeunesse participent à l’action SuperDrecksKëscht. La SuperDrecksKëscht est une marque qui a été mise au point dans le cadre des tâches qu’assume l’état luxembourgeois en matière de la gestion des déchets. Elle place la prévention en premier lieu, suivie de la préparation aux fins de réutilisation, du recyclage et de toute autre valorisation (par ex. valorisation énergétique) et enfin de l’élimination des déchets.

Toutes les auberges de jeunesse sont également Fairtrade Zone, supportant ainsi le commerce équitable qui vise à atteindre plus d’équité dans le commerce international. En tant que stratégie de lutte contre la pauvreté, le système Fairtrade a pour but d’améliorer la situation des producteurs défavorisés en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Grâce à des relations commerciales justes, la situation des familles de producteurs s’améliore, l’économie nationale est renforcée et les injustices dans les échanges économiques se réduisent. Les auberges ont aussi participé activement à la campagne « Lëtz’ Step to Fairtrade » en promouvant des produits du marché équitable lors de repas ou petits-déjeuners fair.

Dans ce contexte, signalons également l’organisation d’un dîner de charité ensemble avec l’asbl Iwerliewen où le bénéfice a été donné pour un projet de développement en Afrique et d’un départ en retraite ou le bénéfice a été versé à un projet médical réalisé par NépaliMed Luxembourg. Au centre de nos préoccupations était cependant le projet « Votre santé une priorité d’action! » dont le but est de restructurer tout le domaine de la restauration sous un aspect durable et de respecter les objectifs et missions des auberges de jeunesse. Message principal de la future campagne sera que notre nourriture ne devra pas être au rabais mais équitable et pas cher.

Finalement un grand nombre d’auberges affichent l’Ecolabel qui les différencie comme établissements touristiques à vocation durable. La CAJL a aussi participé à une réunion de travail en vue de la création d’un label international pour la certification du développement durable dans les auberges de jeunesse qui a eu lieu du 10 au 12 décembre à Interlaken. Il se basera logiquement sur les labels environnementaux en vigueur.

Réservation